17 octobre 2016

Première journée de ma nouvelle vie


Si vous me suivez sur instagram vous n'êtes pas sans savoir que j'ai enfin trouvée un boulot, après plusieurs année à la maison. J'ai envoyée des candidatures spontanée dans les maisons de retraite environnantes, répondue au offre d'emploie du fameux site n°1 en recherche d'emploie, ma conseillère mission locale ma aider en me proposant des offres auxquels je pouvais prétendre, sans jamais aucunes réponse. Mais en l'espace d'une semaine tout à changer, le samedi j'envoyais mon CV par mail, avec une petite phrase d'accroche, le lundi matin j'était dans le bureau de la cadre de santé pour parler de ce nouveaux travail, tout c'est enchainer en même pas 6 jours, et aujourd'hui j'ai fais mon premier saut dans ma nouvelle vie...


Je suis ASH aux soins en EHPAD 

Ca n'à pas vraiment été facile pour moi, mais aujourd'hui je suis si fière de moi ! Outre l'avoir fait pour moi, je l'ai également fait pour mes enfants, ainsi que mon Homme. Et pour prouver au mauvaise personnes qui m'ont entourée pendant 20 ans de ma vie, qu'aujourd'hui ils ont tords...

05:00 / c'est très tôt que mon réveil à sonner, toute la maison dormais encore paisiblement, je devait commencer mon poste à 6h20, assez stressée depuis 2/3 jours je ne savais pas du tout comment ma journée allais ce passer sachant qu'elle allait être assez rythmée, entre ma visite médicale d'embauche à 9h45 et mon rendez vous à 11h avec le directeur j'appréhendais un peu d'arriver dans ce vaste établissement, sans rien connaitre, ni personnes. Sans visite au préalable ni rien... J'avais déjà préparer tout ce qu'il me fallait un sac avec les derniers papiers à fournir, une bouteille d'eau, mes chaussures, un bloc notes, et un stock de déo et tampons pour mon vestiaires ( au cas ou hein on sait jamais les hormones et le stress ahah ) Je me suis donc préparer tranquillement et on à décoller de la maison à 5H45, une quinzaines de minutes de route, un dernier bisous au chéri, et me voilà seule et prête à affronter ma journée devant c'est deux grandes portes vitré.

J'était à la fois tout excitée de faire ce travail que j'avais tant aimée lors de mes stages, et angoissée de ne pas savoir quoi faire, et ou aller. Je suis arrivée avec aucunes informations, un peu jeter dans l'arène à devoir me débrouiller seule, devant des portes automatique fermées, à 6 heures du matin, sous une pluie abondante. Forcement, rien ne ce passe jamais comme prévue ! J'ai trouvée la sonnette, cachée derrière des feuilles, on m'à ouvert et fait patienter une dizaines de minutes, on ma "envoyer" chercher ma tenue, et montrer du bout des doigts le vestiaire... J'ai tournée et tournée dans les couloirs, pour essayer de trouver des soignantes, quand au bout de presque 20 minutes on m'à montrer ou aller et quoi faire... Ma binôme E. m'à reconnue de loin et ma pris sous son aile pour la matinée, avant d'apprendre que j'allais être doublée seulement ce matin et commencer demain un poste que je n'avais jamais occupée de ma vie...

J'ai doublé avec elle pour mon premier jour, elle ma expliquer les protocoles, le fonctionnement, j'était vraiment perdue, n'ayant aucunes formation ni vraiment de connaissances il faut vraiment écouter au maximum et tout retenir... En fin de matinée une collègue viens annoncer à E. que je ne suis doublée qu'aujourd'hui, j'attaque donc demain seule, le lever et la toilette d'une bonne dizaines de résident, sachant qu'à la base un poste d'aide soignante demande une formation et un diplôme, je suis assez étonnée ( pour ne pas utilisée le mot choquée ) d'une telle chose... Mais bon je n'ai pas vraiment le choix ! Le reste de la journée c'est assez bien passer, j'ai pour l'instant de bonnes collègues avec qui je m'entend bien, je fais mon boulot, ma vie, avec mes résidents et je donne le maximum malgré la fatigue qui me transperce le corps. J'écoute un peu les dires je prend les conseils qui sont bons à prendre et j'écoute vaguement les cancans de couloirs de tout le monde, je me fait vite une petit idée de la personnalité de chacune, mais je vais éviter le copinages, j'ai assez donner, et dans ce milieux majoritairement féminin, c'est pas toujours le mieux.


Les premiers jours on ce retourne vite le cerveau, et on ce pose 1000 et une questions, " est-ce que je veut vraiment faire ça ? " vaut mieux avoir une petite personnalité et une facilité a s'adapter, je me doute que ça n'est pas comme ça dans tout les établissements, qu'on est mieux reçue ailleurs parfois, ou pire, mais après plusieurs jours on comprend vite le fonctionnement et tout ce passe bien.

Envoyer un joli mot

Enregistrer un commentaire

Merci de me laisser un petit mot, mon blog se nourrit de vos commentaires